Nicolas Hubert

Formé à la danse contemporaine, classique et au contact-improvisation et parallèlement à une formation aux arts plastiques (diplômé de l’école supérieure des Beaux-Arts du Mans en 1996), Nicolas Hubert est interprète pour plusieurs compagnies (Cie Michèle Noiret, Cie Linga, Cie Pascoli, Cie Hervé Koubi, Cie Marie Lenfant, …). Il fonde en 2002 la Cie Épiderme, et à travers ses trois créations il croise un travail d’écriture et de scènographie.

Pour la Cie INFINI DEHORS, Nicolas Hubert est regard chorégraphique sur Pour en finir avec le jugement de Dieu.

Il nous semblait nécessaire de penser ce travail sur l’oeuvre d’Antonin Artaud en donnant une place majeur au corps et à son image. Outre la musique, le langage du corps permet de dépasser notre écoute rationnelle du texte. Une recherche sur un langage « primitif » du corps permet de donner un corps au texte auquel Antonin Artaud avait donné la voix. Non pour danser, mais encore une fois pour travailler un langage et un mode d’expression des émotions propre au corps. Ceci avec la même intention que celle qui faisait écrire à l’auteur des glossolalies.