L’équipe de De quoi conter à l’infini !

mardi 31 janvier 2017

Natacha Dubois • Natacha Dubois est initiée aux arts scéniques par la danse et les arts du cirque. Elle se forme au théâtre au Conservatoire de Grenoble et obtient son DET en 2007 (sous la direction de Philippe Sire, Patrick Zimmmerman, Muriel Vernet), elle travaille alors avec Jacques Vincey (Il campiello), Emmanuel Daumas (Si l’été revenait). Parallèlement elle valide une maîtrise de philosophie (UPMF Grenoble). En 2011, elle termine le Master Professionnel Mise en Scène et Dramaturgie de l’Université Paris Ouest-Nanterre durant lequel elle travaille avec Jean Jourdheuil, Michel Cerda, Dominique Boissel, Philippe Adrien, David Lescot, Pierre Meunier, Philippe Minyana et l’équipe de Théâtre Ouvert. Elle est comédienne pour Andrès Marin (Tuetano), Cédric Marchal, Tristan Dubois et travaille comme assistante/dramaturge avec Nicolas Hubert (Work in Regress, La Crasse du Tympan, Saisons Fictions) et Mathieu Bauer (Please Kill Me).
Fondatrice de la Cie INFINI DEHORS en septembre 2007, elle met en scène Le dieu Bonheur de Heiner Müller, en mars 2008 à Grenoble. Elle met en scène et joue dans 7 44, texte de Élisabeth Chabuel (2008) et Pour en finir avec le jugement de dieu de Antonin Artaud (Grenoble, mars 2009, prix Nanterre sur scène décembre 2010), Marchand de Souvenir de Élisabeth Chabuel (Grenoble novembre 2014). Elle écrit et met en scène Juliette R. (Le Tricycle-Grenoble Mars 2012) et NA ! Qu’est-ce qu’une femme ? (CDN de Besançon Juin 2013). Elle écrit Chante beau merle on te mettra en cage (Mise en voix Sylvère Santin, avril 2015 festival Textes en cours Montpellier) et On a tant besoin d’un Anticyclone (anciennement Neige // sélection Textes en cours Montpellier, mai 2016), création prévue par la compagnie pour la saison 2017-2018.

Aude Pons • Débutant le théâtre très jeune avec la Compagnie du Chewing, elle se forme ensuite à l’Ecole Claude Mathieu. Elle joue Citoyen Podsékalnikov ! d’après Le Suicidé de Nicolaï Erdman sous la direction de Jean Bellorini, puis Athalie de Racine mis en scène par Tonia Galievski et L’Atelier de Jean-Claude Grümberg mis en scène par Gaëlle Hermant.
En 2011, elle rencontre la compagnie Le Temps est incertain mais on joue quand même ! dirigée par Camille de La Guillonnière et Jessica Vedel avec qui elle joue A Tout Ceux Qui de Noëlle Renaude, Le Théâtre Ambulant Chopalovitch de Lioubomir Simovitch, La Cerisaie de Tchekhov, L’Hôtel du Libre Echange de Feydeau, Cendrillon de Joël Pommerat.
Parallèlement elle travaille le chant avec différents pédagogues dont Thomas Bellorini avec lequel elle participe au spectacle chanté Barbara. Elle s’épanouit également dans le clown avec Mario Gonzalez, Anne Bourgeois et Clément Bernot et dans le masque avec Mario Gonzalez, le Théâtre du Hibou et Guy Freixe (Théâtre du Frêne). Elle appartient depuis à un groupe de clowns qui travaillent sur des textes classiques (Racine). Sa rencontre avec une partie de l’équipe de Philippe Genty marque un tournant décisif dans son travail corporel et lui permet de travailler la marionnette et un théâtre visuel. Depuis quelques années elle développe son travail de pédagogie avec des enfants, adolescents et adultes au travers de différents ateliers.

Production :
INFINI DEHORS/Théâtre
Avec le soutien du Conseil Général de l’Isère, de la Drc Rhone Alpes Auvergne, de l’Amphithéâtre du Pont de Claix, du collège le Massegu de Vif, des Ateliers de construction et de costume de la ville de Grenoble.


Navigation

Articles de la rubrique