creation 2018

Et la neige disparaît ...

Texte et mise en scène : Natacha Dubois • Avec : Natacha Dubois, Marc Marques Lucio, Aude Pons et un choeur d’adolescents

Le public pénètre dans l’espace du miroir. De l’autre côté de la vitre, une explosion vient d’avoir lieu et Blanche se retrouve projetée dans le miroir. C’est l’usine de cosmétique au nord de l’agglomération qui vient d’être réduite à néant. Blanche va nous raconter son histoire. La propriétaire de l’usine se nomme la Parfumière. Depuis peu, cette femme vit avec Blanche et son père. Exploration du passage à l’âge adulte à travers le conte de Blanche Neige, le spectacle est créé au plus proche des adolescents, dans le cadre d'une résidence artistique en milieu scolaire.

Découvrir le spectacle
creation 2016

De quoi conter à l'infini !

Texte et Mise en scène : Natacha Dubois et Aude Pons • Avec : Natacha Dubois et Aude Pons

Nos deux personnages, Marchand de Souvenir et Contesse à Rebours, viennent présenter au public le fameux Conteurnator, une machine contenant tous les contes existants à travers le monde. Lors de chaque rendez-vous, le Conteurnator affecte un conte-type à son public afin de récupérer de son carburant : de nouvelles versions du conte. Ce jour-là, le conte-type désigné est le numéro 709, Blanche Neige. Avec l’aide de la Contesse à Rebours, le Marchand de Souvenir va décortiquer le type 709, dévoiler son squelette et ses mystères, puis lui donner vie avec des marionnettes. Mais les deux acolytes ne repartiront pas avant d'avoir récupéré des spectateurs leurs versions insolites du conte-type, indispensables pour faire redémarer le Conteurnator!

Découvrir le spectacle
creation 2014

Marchand de souvenir

Texte : Elisabeth Chabuel • Mise en scène et jeu : Natacha Dubois • Musique : Clément Combes

Un lit-carriole rempli de bocaux de souvenirs, tracté par un tricycle musical : voilà l’embarcation que le Marchand de Souvenir nous propose d’emprunter pour aller à la rencontre de la légendaire Belle Justine. On dit qu’en des temps de guerre, la Belle Justine vint au monde avec une difformité : un groin de cochon au milieu du visage. Femme-monstre, elle vit recluse au milieu des bois. On dit que de sa vie, jamais elle ne s’est vue. Si le spectacle s’ouvre et se ferme sur une forme foraine, la partie centrale est un oratorio-rock où notre bonimenteur se transforme pour faire revivre la Belle Justine. Accompagné de son commis Gus, guitariste électrifié, le Marchand de Souvenir, tel un montreur de monstre, nous invite à nous questionner sur les différences et le vivre ensemble.

Découvrir le spectacle
creation 2013

Na !

Texte et mise en scène : Natacha Dubois • Avec : Charlotte Azan, Calypso Baquey, Élise Marie et Lætitia Poulalion • Co-création : Cie INFINI DEHORS / Cie Le Toucanlouche

A la croisée de l’intime et de l’universel, du tragique et du burlesque, le spectacle NA ! revisite à sa manière l’histoire des femmes pour finalement parler de l’histoire de l’Homme et des possibles du vivre ensemble. NA ! met en scène cinq femmes : quatre comédiennes et la metteure en scène. Ensemble, elles convoquent Eve, Antigone, Cendrillon, Marilyn Monroe, pour reprendre à l’envers la ritournelle qui distille les normes, en faire un nouveau chant et se mettre à danser. Davantage qu'un questionnement identitaire, NA ! ouvre une réflexion sur le vivre ensemble. NA ! est un spectacle « de femmes » ... pour tous les Hommes.

Découvrir le spectacle
creation 2012

Juliette R.

Texte : Flora Donars • Mise en scène : Natacha Dubois • Avec : Elise Marie, Juliette Murgier et Loïc Verdillon

« Celle qui voudrait savoir » (interprétée par la comédienne E. Marie) nous embarque dans son obsession : comprendre l'histoire d'une figure énigmatique de son enfance nommée Juliette R. Elle est venue avec des preuves, des lettres, des souvenirs et des ouï-dire. Sa quête nous entraîne dans une France d'après guerre où défilent les femmes tondues. À ses côtés sur scène, deux figures (interprétés par la danseuse J. Murgier et le musicien L. Verdillon) : la femme et l'homme, Roméo et Juliette, Juliette R. et... Dans une dramaturgie qui ne peut être que fragmentée – comme l'est la mémoire et ce qu'il nous reste de cette période de notre histoire – se construisent des images fantasmées, un rêve tantôt concret tantôt impalpable, où corps, voix, lumière et musique s'entremêlent jusqu'à l'ivresse.

Découvrir le spectacle
creation 2009

Pour en finir avec le jugement de dieu

Texte : Antonin Artaud • Mise en scène et jeu : Natacha Dubois • Musique : Julien Cialdella, Clément Combes et Loïc Verdillon

Dans Pour en finir avec le jugement de dieu – texte censuré jusqu'en 1973 –, Antonin Artaud nous lance un appel. Il nous implore de retrouver un accès à notre corps, à ses impulsions, à nous-mêmes. La puissance de sa parole, qui – plus viscérale qu'intellectuelle – exhorte à se sentir vivant jusqu’aux fondements, a invoqué nos corps et nos voix sur scène. Oratorio-Rock est le terme qui caractérise le mieux la forme que nous proposons : une comédienne et trois musiciens – formation rock – pour donner à entendre les mots d'Artaud. En associant voix parlée et musique, nous suivons les pas d'Artaud : ce double musical n'est là ni pour illustrer le texte, ni pour le soutenir ; il offre la possibilité de retourner aux sources de la parole, aux mots comme sons.

Découvrir le spectacle
creation 2008

7 44

Texte : Elisabeth Chabuel • Voix : Natacha Dubois et Laura Lantez • Musique : Clément Combes

J’entends l’histoire. L’enfant, La mère, Le père, Les parents les amis. Elisabeth Chabuel met en poésie les souvenirs de sa mère, enfant à Vassieux en Vercors pendant les évènements de juillet 1944. La génération suivante – Natacha Dubois, Laura Lantez et Clément Combes – donne voix à nouveau à ces bribes de souvenirs reconstruits. 7 44 est un travail sur la mémoire, le passage de cette mémoire. Deux comédiennes et un musicien pour plonger le public dans le passé. Cette lecture et l’univers musical créé emportent le spectateur dans une sorte de voyage initiatique à la manière du Dead Man de Jim Jarmuch.

Découvrir le spectacle
creation 2008

Le dieu Bonheur

Texte : Heiner Müller • Mise en scène : Natacha Dubois • Avec : Marie Bonnet, Sophie Juglair, Peggy Lagay, Emilie Geymond et Laura Tirandaz

Endormi depuis dix mille ans, le dieu Bonheur se réveille sur Terre après une chute de son nuage. L’espace du théâtre devenu musée, le dieu Bonheur présente son voyage sur Terre. Il appelle le public, qui déambule parmi les souvenirs du dieu, à écouter ce que nous faisons du bonheur. À partir de matériaux textuels de B. Brecht et W. Benjamin, H. Müller questionne la possibilité de penser notre avenir à travers une idéologie du bonheur comme progrès, réussite et efficacité. Ce panorama du vingtième siècle nous amène à penser l’état de notre monde aujourd’hui. Les hommes ne sont-ils plus à la recherche du bonheur ?

Découvrir le spectacle